Actualités

A quoi faut-il s’attendre à la prochaine keynote d’Apple ?

streaming apple keynote

La keynote de mars d’Apple est généralement utilisée pour présenter les mises à jour et déclinaisons des produits de la marque déjà sur le marché. Cette année, la stratégie est différente, et le géant américain devrait se focaliser uniquement sur le lancement d’un nouveau service. A quoi faut-il s’attendre ?

Nouveaux AirPods 2, iPad Air et iPad Mini, mise à jour sur iMac… Toutes ces nouveautés ont le point commun d’avoir été présentées par Apple une semaine avant sa keynote. De part une série de communiqués spécifiques à chaque modèle, la communication de l’entreprise choisie cette année est d’écarter des projecteurs ses nouveautés jugées secondaires. Les séparer de quoi ? D’un nouveau service dont Apple a investi plus d’un milliard de dollars : une plateforme de streaming qui devrait apparaître au plus tôt cet été aux Etats-Unis.

Un service concurrent de Netflix ?

Si son nom n’est pas encore connu, les grandes lignes de son contenu le sont davantage. Lundi 25 mars prochain, Apple présentera sa nouvelle plateforme de streaming, qui intégrera des séries, films et spectacles achetés sous licence ou directement produits par ses soins. A ce jour, une trentaine de productions originales seraient en effet planifiées, et cinq d’entre elles devraient être disponibles au lancement de la plateforme. On sait d’ailleurs qu’Apple aurait investi son milliard de dollars notamment dans la signature de contrats avec des personnalités telles que Steven Spielberg et JJ Abrams en termes de réalisateurs, et Jennifer Aniston, Reese Witherspoon ou encore Jenifer Garner comme figures à l’écran.

Mais alors, serait-ce un futur rival à Netflix ? En fait, non. Selon la volonté d’Apple, la plateforme serait davantage un agrégateur de programmes où les clients Apple pourraient s’abonner, plutôt qu’un service aux productions entièrement originales ou achetées sous licence comme c’est le cas pour Netflix. Ainsi, Apple aurait signé des contrats avec HBO, Showtime ou encore Starz pour les intégrer à sa plateforme pour que les utilisateurs puissent accéder à leurs contenus en restant sur le service d’Apple. Toutefois, Netflix n’a pas souhaité en faire partie. Lors d’une conférence, son PDG Reed Hasting s’est exprimé en indiquant que « Netflix veut contrôler son expérience dans sa propre application, c’est pourquoi il ne travaille pas avec Apple. Nous voulons que les gens regardent nos programmes sur notre service ».

Une autre nouveauté annoncée

Les fans de sport seront dans le regret d’apprendre qu’Apple a clairement exprimé que son nouveau service n’inclura pas la diffusion d’événements sportifs. Dans le magazine Sports Illustrated, le vice-président des services et logiciels internet d’Apple Eddy Cue a en effet précisé que les droits de diffusion de ces derniers étaient très fractionnés, et qu’il n’était pas dans la stratégie de programmation de la plateforme que de diffuser des matchs en direct.

Autrement, la keynote du 25 mars prochain aura l’intérêt de présenter un second service sous forme de plateforme : celle d’Apple News Magazine. La marque à la pomme souhaite en effet faire évoluer son service Apple News sous un format payant (aux alentours de 10 dollars), en devenant une plateforme donnant accès à l’intégralité du contenu des médias partenaires. Si Vogue ou le Wall Street Journal seront intégrés au service, d’autres comme le New York Times et le Washington Post n’en seront guère de la partie, en vue de la part de 50 % exigée par Apple sur le revenu des abonnements.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Pingback: Avec sa nouvelle carte bancaire, Apple fait sa place parmi les néobanques – Kawaso

  2. Pingback: Des batteries plus grandes sur les prochains iPhone | Kawaso

  3. Pingback: Disney+, la plateforme streaming pour enfant de référence ? | Kawaso

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top