Reseau 5G en Corée du Sud
Actualités

Comment la Corée du Sud a devancé le réseau 5G

Pionnier dans les débuts des nouvelles générations du réseau mobile, la Corée du Sud indique aujourd’hui avoir dépassé le million d’abonnés à un forfait 5G. Il y a seulement deux mois, le réseau n’était pas encore disponible au grand public. Récit.

Voici la tête de la course. Loin d’un peloton très compétitif, affrontant la Chine et les États-Unis dans une guerre commerciale, la Corée du sud est loin devant, telle une échappée. Loin d’un conflit stratégique, cherchant à faire freiner son adversaire sur le développement de la 5G, la Corée du Sud est en avance. Une histoire qui se répète, comme avec la 4G il y a quelques années, la Corée du sud est pionnière.

La 5G est née

Le 3 avril dernier à 23h, les trois opérateurs traditionnels du pays lançaient conjointement leur forfait 5G. Une première mondiale. Ce fut le début d’une course pour KT, SK Telecom et LG UPlus, qui allaient s’empresser de concourir à la récupération des clients, à coup de grandes campagnes de promotion pour attirer une clientèle en plein renouvellement de ses forfaits téléphoniques. Pourtant, pour la plupart des coréens, les installations et le nouveau débit n’allaient pas profiter à tous aussi facilement : fallait-il encore disposer d’un terminal 5G. Le 5 avril dernier, Samsung lançait le premier modèle : son Galaxy S10, disponible pour 1090 euros. Un coût.

Mais le constructeur de smartphone se devait de lancer son appareil conjointement au lancement des forfaits au grand public. La firme sud-coréenne était à l’origine des installations du réseau, auxquelles le gouvernement souhaitait un lancement devançant la Chine, mais aussi et surtout les Américains : Verizon devait lancer sa couverture réseau les jours suivants.  Pour Stéphane Téral, le directeur exécutif de la recherche sur l’industrie mobile à IHS Markit, « le gouvernement a fait pression sur les opérateurs et Samsung pour déployer rapidement, c’est une question de fierté nationale, il faut être les premiers au monde et les meilleurs, comme sur la 4G ».

En Corée du Sud, la technologie est une fierté nationale.

Un réseau 5G limité mais bientôt révolutionnaire

Typiquement, la course à la primauté s’écarte de celle à la qualité. Samsung en fait d’ailleurs actuellement les frais avec la sortie de son Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du marché, au lancement retardé suite à des soucis techniques. Sur le point de la 5G, la loi est la même. Sur leurs smartphones compatibles, les sud-coréens ne pourront pas profiter pleinement de la nouvelle couverture réseau. Les équipements ne sont pas encore assez nombreux pour supporter la demande, et seules les grandes villes peuvent espérer capter les antennes.

La 5G ne doit pas être uniquement regardée du point de vue de ses avantages en matière de navigation sur internet, depuis nos smartphones. Il serait beaucoup trop limité voire tronqué de penser l’importance de la 5G uniquement utile au téléchargement d’un film en l’espace d’une seconde, ou encore la révolution du jeu vidéo avec l’arrivée du streaming. Malgré leurs importances, ces avancées ne présentent en rien les avancées permises par cette nouvelle génération du réseau. Il faut plutôt se tourner vers la révolution des objets connectés qui se profileront, avec notamment un terrain plus propice au développement de la voiture autonome. A l’échelle de la Corée du sud, les avantages se présenteront également du côté des usines de production et le monde du travail, avec un meilleur contrôle des chaînes de production sur les sites industriels.

Le réseau 5G est principalement accessible dans les grandes métropoles. Ici, une rue à Séoul.

Déjà 1 million d’abonnés

La couverture encore défectueuse du pays n’a pas freiné les clients à souscrire en masse aux nouveaux forfaits. Les trois opérateurs avaient sorti leurs offres deux jours avant la date planifiée, sur ordre du gouvernement, et par crainte d’une longueur d’avance américaine. De ce fait, le 5 avril dernier, déjà 15.000 habitants avaient souscrit à l’offre de LG UPlus. Si les chiffres de SK Telecom n’avaient pas été communiqués, ceux de KT indiquaient pour leur part l’arrivée de 10.000 nouveaux clients. En deux jours seulement, ils étaient donc déjà plus de 25.000 avec un forfait 5G.

Si nous avons décidé de nous pencher sur l’historique de l’arrivée de la 5G en Corée du Sud, c’était avant tout pour la nouvelle qui vient de tomber il y a quelques heures. Selon le Korea Times et l’agence Yonhap News, le million d’abonnés 5G aurait été dépassé. Une barre fatidique atteinte, annonçant un bel avenir pour le pays en matière de développement du réseau. La semaine dernière, les deux médias locaux rapportaient un total de 800.000 adhérents, et 900.000 durant le weekend. Une croissance déjà exponentielle.

Terrain de jeu au développement de nouvelles technologies, la 5G arrive maintenant dans le reste du monde. La France l’attend pour l’année prochaine, de quoi visualiser les avancées de la Corée du Sud, cet échappé du peloton de tête. Loin devant, le pays a donc déjà passé le col, le menant, déjà, dans une autre vallée. D’ailleurs, l’actualité locale se projette déjà bien plus loin. A Séoul, dans un nouveau centre de recherche et développement, Samsung plancherait déjà sur la suite… De la voix d’un responsable de la firme, le Korea Herald indiquait que « l’équipe actuelle des standards de technologie de télécommunication a été étendue pour mener la recherche sur les réseaux 6G ». Oui, vous avez bien lu. La prochaine étape a déjà commencé.

Via The Korea Times, The Korea Herald, Yonhap News Agency

Illustrations Unsplash

Comment la Corée du Sud a devancé le réseau 5G
5 (100%) 3 votes
Comment la Corée du Sud a devancé le réseau 5G
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Pingback: La 5G et la 8K actuellement à Roland-Garros ! | Kawaso

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top