Actualités

Huawei perd sa licence avec Android

Le constructeur chinois, sur liste noire auprès de Washington, ne sera plus équipé des mises à jour de Google et son système d’exploitation Android. Huawei était le second constructeur mondial en nombre d’unités vendues.

Coup dur pour Huawei. 2,5 milliards de smartphones vendus dans le monde plus tard, le géant du numérique coupe ses liens avec Android, son système d’exploitation. Suite à la politique de Donald Trump engagé dans une guerre commerciale avec la Chine, Huawei perd à la fois un accès aux applications de Google, ainsi que sa licence Android.

Une sévère sanction

Huawei faisait notamment peur au sujet de sa place dans les avancées du développement de la 5G. Posséder les équipements pour proposer la couverture réseau au sein des pays notamment européen faisait peur aux États-Unis. Annoncé par l’agence Reuters, The Verge vient de confirmer l’information : une sanction sévère visant à affaiblir Huawei vient d’être décrétée. Cette dernière entraînera deux conséquences : la perte de la licence Android permettant aux nouveaux smartphones de la marque d’être équipé du système d’exploitation. La seconde : l’accès au catalogue d’application du Play Store ne sera plus disponible, tout comme l’ensemble des applications développées par l’Américain : Gmail, Google Maps, Youtube…)

Dans un Tweet apparu quelques heures après la confirmation de The Verge par une source proche, Android a souhaité rassurer les actuels possesseurs de smartphones Huawei. Ainsi, les terminaux déjà en service ne se verront pas mis à nu. La licence se poursuivra, mais les appareils ne seront plus sujets aux mises à jour.

Lire aussi : Réseau 5G – Huawei, ce géant qui fait peur

Une amputation difficile

Par ailleurs, Android étant open source, Huawei pourra encore programmer un système d’exploitation avec une partie des documentations fournies par l’Américain. Mais dans sa stratégie, le vendeur de smartphone souhaite dès à présent se relever en développant son propre système d’exploitation. Cela ne sera pas une mince affaire, tant Huawei devra également se doter d’un « Huawei App Store ».

A ce jour, l’expérience d’un système d’exploitation à part entière d’Android et extérieur à iOS n’est représenté que par Windows Phone, qui n’a pas été un franc succès. Huawei semble touché en son cœur, d’autant plus que ses produits ne sont pas les bienvenus à la vente aux États-Unis. Il ne lui restera qu’à compter sur le développement de ses solutions 5G, afin de pouvoir se reconvertir, et continuer les négociations pour récupérer sa licence américaine.

Laissez un avis !
Huawei perd sa licence avec Android
2 Commentaires

2 Comments

  1. Pingback: Huawei perd son cœur : ARM retire ses processeurs | Kawaso

  2. Pingback: Huawei enregistre une forte hausse de ses ventes de smartphones | Kawaso

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top