Actualités

La dépendance au jeu vidéo devient un « trouble mental » selon l’OMS

L’Organisation Mondial de la Santé s’est réunie à Genève pour la 11e révision de la Classification internationale des maladies. Désormais, l’addiction aux jeux vidéo sera classée de « trouble de la santé ».

Pour reconnaître et sensibiliser le monde entier face au jeu vidéo, l’OMS vient de classer son addiction parmi les maladies de type « troubles mentaux ». Le « trouble du jeu vidéo » vient d’être ajouté, et pointe du doigt la dépendance qui peut facilement s’établir, à force d’avoir une manette entre les mains. Il y a quelques années, les problèmes liés au temps important passé devant un écran à jouer dans un monde virtuel n’étaient pas encore très connus. Aujourd’hui, l’OMS veut en montrer les répercussions négatives.

Un impact sur notre quotidien

Pour pouvoir qualifier l’atteinte du trouble chez un individu, l’OMS a choisi plusieurs critères. Tout d’abord, un trouble du jeu vidéo peut être visible par une perte de limite, en termes de durée, intensité et fréquence de jeu. De cette augmentation du temps passé devant sa console, l’individu doit également ressentir une priorité croissante du jeu vidéo sur les autres activités de son quotidien. Enfin, l’addiction se présente toujours de la sorte : les conséquences négatives – connues par l’individu – n’empêcheront pas ce dernier à poursuivre le temps consacré à l’activité.

Cette addiction possède des inconvénients majeurs. Le temps passé devant l’écran d’un monde virtuel possède des impacts psychologiques très négatifs, notamment au sein de l’environnement familial, social et professionnel.

D’un point de vue de la santé, le temps passé sur un écran, de façon concentré et immersif n’est pas bon pour les yeux, souvent contraints à forcer et ne pas faire de pause assez souvent. Lumière bleue et absence de mouvement des yeux ne font pas bon mélange, et nous sommes de plus en plus à souffrir de maux de tête voire de vue qui continue de baisser au fil du temps. Prudence.

Laissez un avis !
La dépendance au jeu vidéo devient un « trouble mental » selon l’OMS
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top