Actualités

Renault-Nissan compte sur Waymo pour la voiture autonome

La filiale du groupe Alphabet signe un accord avec l’alliance Renault-Nissan pour développer ses technologies de voiture autonome. En choisissant le premier groupe automobile mondial, Waymo vise deux marchés stratégiques.

Nous vous en parlions il y a quelques minutes. La Californie, terre d’accueil du développement des technologies autonomes en matière d’automobile, vient d’accueillir deux nouvelles startups dans un programme de robots-taxis. L’état américain marque ainsi une nouvelle fois sa volonté d’accompagner le développement du service, au même titre que l’Arizona, qui a donné l’autorisation à la société Waymo de travailler sur son taxi autonome dans la ville de Phoenix. Depuis décembre 2018, la filiale d’Alphabet – propriétaire de Google – développe ainsi ses technologies. Un travail qui sera maintenant conjoint avec l’Alliance Renault-Nissan.

Évaluer les marchés

Après le groupe FCA, qui fournit des Chrysler Pacifica Hybride, c’est au tour de Renault-Nissan de se lancer dans un partenariat avec Waymo. Malgré tout, le premier groupe automobile ne compte pas sur ce dernier pour plancher sur un modèle autonome, mais plutôt pour développer un opérateur de services de mobilité autonome qui sera détenu par les deux constructeurs à hauteur de 50/50. Le poids de Waymo et l’état de ses avancées devraient également permettre au Japon comme en France de pouvoir réaliser des essais grandeur nature des nouveaux programmes autonomes. Dans un communiqué datant du 20 juin, l’Alliance définissait l’accord dans le cadre d’« un travail de recherche conjoint sur les questions commerciales, légales et réglementaires liées aux offres de services de mobilité autonome ». 

Du côté des intérêts de Waymo, le champ est plus large. Tout comme Pony.ai et AutoX en Californie, la startup cherche avant tout à pouvoir engranger de nouvelles données sur les routes en France et au Japon. Les deux pays d’origine de l’alliance devraient donner leurs accords pour de nombreux tests sur place. Mais en regardant plus loin, les volontés de Waymo seraient aussi de déployer ses services commerciaux dans ces zones géographiques. Rappelons que Waymo planche sur le développement du taxi autonome, au même titre que Tesla.

Un contrat à terme

Contrairement à l’absence de précision du communiqué de l’alliance des constructeurs, le partenariat avec Waymo possède une date de fin. Si nous ne pouvons pas situer précisément son arrêt, l’annonce de la startup donne quelques précisions, en qualifiant d’une « période initiale » la durée de ces travaux communs. Le temps certainement de récolter de la data, et d’influencer la législation respective des deux pays, dans le sens de ses intérêts de développement et de commercialisation de ses services.

Laissez un avis !
Renault-Nissan compte sur Waymo pour la voiture autonome
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top