Actualités

Stratolaunch : la fin des décollages des fusées au sol ?

Stratolaunch, l’avion à la plus grande envergure, compte révolutionner l’aérospatiale en permettant aux fusées de décoller à plus de 10 km de haut. Le premier vol du modèle est un succès.

Le cofondateur de Microsoft, Paul Allen, expliquait que cet avion permettrait de supprimer la problématique de la météo pour le lancement des fusées. L’homme, décédé en 2018, avait imaginé « Stratolaunch », le premier avion à emmener les fusées à 10.000 mètres de haut pour leur permettre un décollage plus économe et flexible, en position horizontale.

Un premier vol d’une centaine de kilomètres

Samedi 13 avril dernier, l’avion a réalisé son premier décollage. Son vol, qui a duré plus de 2h30, a été réalisé à basse altitude au-dessus du désert californien. A 300 km/h et aux alentours de 17.000 pieds d’altitudes (environ 5.200 mètres), les 231 tonnes de l’appareil ont réalisé leur premier test grandeur nature.

Alors que le projet remonte à 2011, le premier vol de Stratolaunch n’a été effectué qu’en 2019 suite à de nombreux retournements de situation sur les partenariats de l’entreprise avec un lanceur spatial. A l’origine, c’était SpaceX qui voulait proposer le lancement de sa Falcon 9. Un projet qui n’aura duré qu’un an avant le retrait de l’entreprise d’Elon Musk, lui demandant de trop grosses modifications du lanceur spatial pour qu’il puisse être emporté par Stratolaunch. Finalement, l’avion devrait pouvoir emporter deux lanceurs du fabriquant Scaled Composites, mais uniquement à partir de 2022…

La plus grosse envergure d’avion

La forme de l’engin est très particulière. Outre ses 6 réacteurs ayant opéré sur des Boeing 747, l’avion possède deux fuselages permettant d’équilibrer le poids de l’avion et permettre le transport de fusée, son utilité première. Pour soutenir le poids et les deux fuselages, Statolaunch possède une envergure totale de 117 mètres, loin des 80 mètres de l’Airbus A380. Pour donner un ordre d’idée, cela correspond à un terrain de football dans sa longueur…

Lancement commercial en 2020

La première étape avant la commercialisation de l’avion arrive lors d’une période intéressante : le second lancement de la Falcon Heavy de SpaceX a perdu le booster central en raison d’une mauvaise météo. Permettant au Statolaunch de démontrer les problématiques liées à la météo dans l’aérospatial. Par ailleurs, si l’avion permettrait de mettre fin aux lancements verticaux, à éviter les problèmes liés à la météo, difficile de savoir si l’offre se montrera rentable alors que les technologies prolongent leurs développements vers des boosters réutilisables à la manière de SpaceX.

Par ailleurs, Stratolaunch aura l’avantage de pouvoir mettre au point son avion à la commercialisation dès l’année prochaine. A suivre donc, pour savoir si les décollages à la verticale et depuis le sol de nos fusées appartiendront à l’ancien monde.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top