Actualités

Un contrôle plus robuste de l’âge sur Snap au Royaume-Uni

snapchat uk age

La plateforme de messagerie instantanée Snapchat pourrait se voir définitivement interdite aux moins de 13 ans au Royaume-Uni, du fait d’une vérification de l’âge « plus robuste ». Par le biais d’un comité d’enquête, le gouvernement britannique entend lutter contre les technologies immersives et addictives avec un système centralisé de vérification de l’identité de l’utilisateur.

A l’image de la Chine, le gouvernement britannique veut renforcer le contrôle d’internet. Le but étant néanmoins plus mesuré, il entend surtout lutter contre l’addiction chez les jeunes de certaines technologies cherchant à retenir l’attention de ses utilisateurs. Mardi 19 mars, c’est la firme Snap Inc., propriétaire de la plateforme Snapchat, qui a été conviée devant le comité parlementaire chargé de la culture, du numérique, des médias et du sport. La messagerie posséderait une méthode de vérification de l’âge inefficace et facilement contournable pour les moins de 13 ans.

snapchat age legal

Des méthodes de vérification peu fiables

Le réseau Snap possède une politique interdisant – sur le papier – l’utilisation de sa plateforme aux utilisateurs sous la « majorité numérique ». Par ailleurs, l’entreprise a reconnu que ses systèmes actuels de vérification de l’âge ne permettait pas d’empêcher les enfants de moins de 13 ans de s’inscrire pour utiliser la plateforme. En cause : un processus clairement contournable. En effet, si un adolescent mineur indique par ailleurs sa vraie date de naissance, le service Snap (comme la plupart des autres plateformes) ne procède qu’à une vérification de l’accord parental en demandant une adresse email ou bien une copie du passeport du responsable. Des pièces justificatives facilement contournables, ne serait-ce qu’en créant une adresse mail différente, ou bien en indiquant un âge différent sur la plateforme.

Une interdiction pour les moins de 13 ans ?

L’exécutif britannique possède depuis quelque temps un comité chargé d’enquêter sur les technologies immersives et addictives sur Internet : le DCMS. A travers cette équipe, une hypothèse a été proposée, et se montre aujourd’hui en discussion auprès des ministres : mettre au point un système centralisé dé vérification de l’âge. D’ici « la fin de l’hiver », un livre blanc exposant les mesures en matière de réglementation des médias sociaux et de la sécurité pourrait être rendu public. De ce fait, les réseaux sociaux devraient pouvoir faire appliquer pleinement sa politique interdisant l’utilisation pour les moins de 13 ans de sa plateforme.

Snap, un réseau social à protéger

Pour le Royaume-Uni, Snap figure parmi les réseaux dangereux pour les utilisateurs mineurs. En 2014, l’adolescent britannique Breck Bednar avait été assassiné après avoir reçu des messages provoquant sur Snapchat, prétendant provenir de son assassin. A ce jour, un accord de confidentialité lie le gouvernement et le réseau social. Ce dernier pourrait ainsi contribuer à la création de la plateforme, ou au moins à renforcer ses méthodes de vérification. Difficile cependant de prédire à quel niveau de contrôle le Royaume-Uni entend s’accaparer, sans que la comparaison avec la politique de surveillance chinoise ne soit appropriée.

Source TechCrunch

Laissez un avis !
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top