Actualités

Un gros investissement dans l’interdiction des centrales charbon aux États-Unis

L’ancien maire de la ville de New-York a investi un demi-milliard de dollars pour influencer la fin de la production électrique au charbon, et l’utilisation du gaz naturel. Michel Bloomberg veut réduire l’impact carbone des États-Unis d’ici 2030, en pointant du doigt l’administration fédérale.

Bien que l’on puisse recenser une cinquantaine de fermetures de centrales à charbon aux Etats-Unis depuis l’arrivée à la tête du pays de Donald Trump, les actions climatiques gouvernementales ne sont pas d’actualité. L’homme d’affaire et politique Michel Bloomberg a choisi de mener une initiative privée à grand moyen. « Beyond Carbon », autrement dit« Au-delà du carbone » est un investissement de 500 millions de dollars.

Un investissement sur 30 ans

Difficile par ailleurs de voir la durée fixée par « Beyond Carbon » comme d’une grande urgence : l’investissement s’étalera sur trois décennies. Mais pour s’attaquer à plus de 241 centrales à charbon et lutter contre l’utilisation du gaz naturel, Michel Bloomberg a choisi d’engager ses moyens dans le lobbying, les projets d’énergie renouvelable de nature locale, mais également de débloquer des fonds dans les partis politiques faisant du climat leur priorité.

« Nous sommes dans une course contre la montre avec le réchauffement climatique, et pourtant il n’existe encore pratiquement aucun espoir d’une action fédérale vigoureuse sur ce sujet pour les deux prochaines années au moins », a expliqué Michael Bloomberg.

Michel Bloomberg

Michel Bloomberg, en 2011. Wikipédia.

8 ans après « Beyond Coal »

Le projet de Michel Bloomberg n’est toutefois pas à prendre à la légère. L’homme d’affaires avait déjà effectué un investissement de 500 millions de dollars en 2011, reprenant le nom « Beyond Coal », autrement dit, « Au-delà du charbon ». Difficile de parler de réussite dans un pays avec un impact carbone aussi fort, mais 289 centrales à charbon avaient déjà pu être fermées.

Un gros investissement dans l’interdiction des centrales charbon aux États-Unis
5 (100%) 1 vote
Un gros investissement dans l’interdiction des centrales charbon aux États-Unis
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top